Achetez vos places
Accueil > Autour du festival > Lectures

LECTURES

 

En plus de lectures ponctuelles de la journée du 15 juillet de textes de Václav Havel et de jeunes auteurs tchèques, le festival Villeneuve en Scène poursuit son partenariat avec l’association Beaumarchais-SACD autour de la découverte des écritures dramatiques contemporaines. Ainsi, il vous est proposé deux textes à entendre, en entrée libre sur réservation, dans des lieux patrimoniaux de la ville.


La grande décharge d’Eric Pessan
La grande décharge est un monde, une mère nourricière qui empoisonne ses enfants, un horizon putride de choses jetées, laissées de côté ; des choses consommées, désirées puis abandonnées ; des montagnes de désirs morts.
Et les hommes, nombreux, vivent sur ses flans instables. Ils trient. Catadores, dit-on en portugais, chacun vit seul ; sitôt consommées, les voix ne sont qu’ordures.
Ces gens habitent la décharge et sont comme des fantômes, ils parlent et disparaissent. Ils ont oublié ce qu’ils pourraient attendre de la vie. Là, ils sont cinq, quatre hommes a gratter le sol pour retrouver leurs rêves, et une mère qui cherche – dans les sables mouvants des ordures – ses enfants disparus.
La grande décharge (pièce pour cinq personnages) a obtenu une bourse Beaumarchais en 2009.
Vendredi 20 Juillet – 16h
La Peupleraie
Entrée libre



La Véranda de Jonathan Kerr
Aide à l’écriture Beaumarchais-SACD juillet 2010
Un couple totalement désargenté se voit proposer un poste de gardien de maison de luxe. C’est, ELLE, qui a rencontré la famille du propriétaire immobilier et qui propose son mari, LUI. Tous deux ont subi une dégringolade sociale et sont au bout du bout.  La famille du PROPRIÉTAIRE fait partie de la classe dirigeante, le gros capital. Apparemment, pour eux, tout va bien. Ainsi, employeurs et employés sont aux extrêmes opposés de l’échelle sociale et du bonheur. Mais les temps changent et tout ce beau monde va devoir cohabiter.
Samedi 21 Juillet – 16h
Moulin à Huile
Entrée libre


Ces textes seront lus par les élèves de l’ENSATT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre de Lyon), sous la direction de Frédéric Poty.